Sommaire

 

Les tumeurs malignes de la gorge font parties des cancers les plus fréquents puisqu'elles représentent environ 20 % de tous les cancers.

Tumeur de la gorge : quelques chiffres

Les tumeurs de la gorge touchent principalement les hommes (90 % des cas), notamment ceux qui ont entre 50 et 70 ans, qui fument et qui consomment de l'alcool en excès. Néanmoins, on retrouve de plus en plus de cas chez des personnes plus jeunes.

  • Dans 60 % des cas, la partie de la gorge touchée est le pharynx (les tumeurs peuvent se situer sur les amygdales).
  • Dans 40 % des cas, c'est le larynx qui est concerné, notamment au niveau des cordes vocales.
Lire l'article Ooreka

Tumeur de la gorge : carcinomes épidermoïdes

Les tumeurs malignes de la gorge sont presque toutes (95 %) des carcinomes épidermoïdes. Elles touchent essentiellement la muqueuse de la bouche, les amygdales, le pharynx ou le larynx (cordes vocales). Certaines distinctions peuvent ensuite être établies.

  • On parle de carcinome verruqueux s'il s'agit d'un carcinome hyperdifférencié, c'est-à-dire si les cellules cancéreuses sont bien distinctes des cellules saines.
  • On parle également de carcinome squameux en cas de cancer de l'oropharynx se développant au niveau des cellules squameuses. Cette tumeur ressemble à un polype.
  • Dans le cas du cancer du larynx on distingue :
    • les carcinomes épidermoïdes glottiques, qui touchent les cordes vocales ;
    • les carcinomes sus-glottiques (ou supra-glottiques), qui se développent au niveau des cordes vocales ;
    • et les carcinomes sous-glottiques, qui se développent en dessous des cordes vocales et jusqu'à l'origine de la trachée.

Ces tumeurs sont souvent lymphophiles, ce qui signifie qu'elles ont tendance à envahir les ganglions lymphatiques. Toutefois, certains cancers sont moins lymphophiles que d'autres. Ainsi, les cancers des cordes vocales (qui ont un faible drainage lymphatique) le sont moins que les cancers de l'hypopharynx, par exemple. D'une façon générale, les cancers de la gorge peuvent métastaser et se propager n'importe où dans l'organisme.

Autres types de tumeurs de la gorge

Outre les carcinomes épidermoïdes, il existe de nombreuses autres tumeurs de la gorge. Toutefois, elles sont beaucoup plus exceptionnelles.

  • Les tumeurs des glandes salivaires accessoires sont à distinguer des cancers des glandes salivaires. Il peut s'agir d'adénocarcinomes, de carcinomes adénoïdes kystiques ou de carcinomes mucoépidermoïdes touchant les très petites glandes salivaires qui se trouvent dans les muqueuses.
  • Les adénocarcinomes du larynx représentent moins de 2 % des tumeurs de la gorge.
  • Les sarcomes du larynx, qui se développent au niveau du cartilage, des os, de la graisse, des muscles ou des vaisseaux sanguins sont particulièrement rares.
  • Les mélanomes se développent au niveau de la muqueuse laryngée.
  • Les lymphomes non hodgkiniens du larynx sont aussi plutôt rares.
  • Il existe également des tumeurs affectant les cellules nerveuses (neuroblastomes).

Aussi dans la rubrique :

Comprendre le cancer de la gorge

Sommaire

Cancer de la gorge, de quoi s'agit-il ?

Tumeur de la gorge Évolution du cancer de la gorge

Causes et facteurs à risque

Causes du cancer de la gorge

Ces pros peuvent vous aider