/

Cancer de la gorge

/

Accueil

Cancer de la gorge, le guide

Cancer de la gorge

La désignation de cancer de la gorge englobe, dans le langage courant, les cancers ORL : pharynx, bouche, larynx, langue, etc. Beaucoup de cancers de la gorge ont un mauvais pronostic de guérison, car leur diagnostic est souvent trop tardif, faute de dépistage systématique. Néanmoins, la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie (combinées ou non) peuvent obtenir de bons résultats.

Ce site va vous aider, en toute indépendance et avec des mots simples, à mieux comprendre pour bien choisir...

Causes et symptômes

Comprendre les symptômes et causes du cancer de la gorge

Voir les articles
Prévention et traitements

Prévenir et traiter le cancer de la gorge

Voir les articles

Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
emma rahari

psychologue | ecoute active, approche humaniste

Expert

CG
céline garreau

bioénergéticienne, libération du péricarde | de la pierre à la lune

Expert

DN
david nguyen

audioprothésiste, hypnothérapeute, acouphènes | savoie audition -on s'entend si bien !

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Cancer de la gorge, le guide pratique

La page ci-dessous vous donne un aperçu des chapitres et messages principaux abordés dans notre guide sur le cancer de la gorge, pour en savoir plus cliquez sur les liens de votre choix.

Cancers ORL

Les cancers ORL et des voies aérodigestives supérieures (VADS) sont ceux qui affectent :

  • les voies digestives supérieures (bouche, lèvres, langue, gencives, joues, glandes salivaires et deux premières portions du larynx) ;
  • les voies aériennes supérieures (nez et sinus) ;
  • le pharynx ;
  • la troisième portion du larynx ;
  • les amygdales.

Ainsi, les cancers ORL désignent l'ensemble des cancers du système digestif haut et des cancers du système respiratoire haut. On retrouve donc parmi eux :

  • les cancers du pharynx : des carcinomes épidermoïdes qui touchent essentiellement les hommes ;
  • les cancers des glandes salivaires : presque systématiquement des cancers mucoépidermoïdes de la glande parotide ;
  • les cancers du larynx, qui affectent surtout les cellules qui tapissent la face interne des cordes vocales ;
  • les cancers des amygdales, qui concernent environ 2 000 personnes chaque année en France et dans 85 % des cas des hommes ;
  • les cancers de la langue, qui touchent dans 85 % des cas la partie mobile de la langue, ceux qui affectent la base et l'arrière de la langue étant beaucoup plus rares ;
  • les cancers de la bouche, qui affectent presque systématiquement la muqueuse buccale ;
  • les cancers de la lèvre : des carcinomes épidermoïdes qui siègent principalement au niveau de la lèvre inférieure, sur le vermillon, ou sur la partie supérieure de la muqueuse ;
  • les cancers du nez : des carcinomes qui se développent sur la muqueuse nasale ;
  • les cancers des sinus : des cancers assez rares en France.

Diagnostic des cancers de la gorge

On sait que les cancers doivent être diagnostiqués précocement pour une prise en charge rapide et un meilleur pronostic. Les cancers de la gorge ne font pas exception. Ainsi, si un grand nombre de cancers de la gorge ont de mauvais pronostics, cela est dû au fait que le diagnostic de ces cancers est souvent trop tardif, notamment parce qu'il n'existe pas de dépistage systématique.

De plus, les symptômes sont peu spécifiques et ils n'apparaissent que très progressivement ou seulement une fois que la tumeur de la gorge a déjà atteint un stade avancé. C'est pour cette raison qu'il est essentiel de détecter les états précancéreux de la bouche qui peuvent fournir des indications précieuses.

Par ailleurs, pour une meilleure prévention du cancer de la gorge, connaître les causes et facteurs de risques de ce cancer est un point fondamental.

Traitement du cancer de la gorge

Les trois approches classiquement employées dans la prise en charge des cancers sont envisageables :

  • la chirurgie (la technique la plus largement employée) ;
  • la radiothérapie (très utile puisque les cancers de la gorge sont particulièrement radiosensibles) ;
  • la chimiothérapie (rarement utilisée seule).

Ces trois traitements du cancer de la gorge peuvent être combinés pour obtenir de meilleurs résultats.

Reste que les traitements chirurgicaux, qui sont les plus employés, sont des interventions lourdes qui ne sont pas sans conséquences. En effet, il n'est pas toujours évident de vivre avec un cancer de la gorge lorsqu'on a subi une laryngectomie totale. Cela oblige à une longue rééducation afin de réapprendre à parler normalement.


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !